Une mère de 19 ans donne naissance à des jumeaux ayant des pères biologiques différents

Une Brésilienne de 19 ans du sud-ouest de Goiás a donné naissance à des jumeaux ayant des pères biologiques différents, après avoir eu une relation avec deux hommes dans une même journée.

Une mère de 19 ans donne naissance à des jumeaux ayant des pères biologiques différents
© Jill Lehmann Photography – Getty images
Une Brésilienne de 19 ansa donné naissance à des jumeaux neuf mois après avoir eu des rapports sexuels avec deux hommes le même jour.

Cette information rapportée parle média local Globo donne plus de détails sur ce phénomène.

Ce serait à l’approche du premier anniversaire des jumeaux, et face aux soupçons, qu’elle aurait décidé de faire des tests ADN. Elle a ainsi réalisé un test de paternité avec l’un de ses deux partenaires. Et le test de paternité fut positif pour l’un des deux enfants seulement.

La jeune femme, qui a souhaité rester anonyme, précise au média :

Je me suis souvenue que j’avais eu des rapports sexuels avec un autre homme et je l’ai appelé pour qu’il fasse le test, qui s’est avéré positif. J’ai été surprise par les résultats. Je ne savais pas que cela pouvait arriver.

Un phénomène très rare : la superfécondation hétéropaternelle

En effet, un tel phénomène peut se produire dans un cas sur un million.

A eu croire Fernanda Mogollón, William Usaquén et leurs collègues du groupe de génétique et d’identification des populations de l’Université nationale de Colombie, il n’y aurait eu qu’une vingtaine de signalements dans la sorte dans le monde auparavant. Selon le journal Le Monde, le tout premier cas de superfécondation hétéropaternelle a été évoqué en 1810 par John Archer dans une communication médicale. Le journal de France 2 avait rapporté une découverte antérieure, rapporté de Caroline du Nord par le naturaliste Buffon, en 1774.

Ce phénomène, appelé “superfécondation hétéropaternelle” s’explique de la sorte : deux ovocytes sont expulsés des ovaires lors d’un même cycle menstruel. Ces deux ovocytes sont alors fertilisés par des spermatozoïdes de deux hommes différents.

En 2015, dans un cas similaire aux Etats-Unis, le Dr Keith Eddleman, directeur du service d’obstétrique de l’hôpital Mount Sinai de New York, avait apporté ces précisions à CNN :

“Comme un ovule a une durée de vie de 12 à 48 heures et qu’un spermatozoïde est viable pendant sept à dix jours, il y a environ une semaine de temps pour un chevauchement potentiel et la fécondation de deux ovules par deux spermatozoïdes provenant de deux actes sexuels distincts avec des hommes différents”

Aujourd’hui, les jumeaux brésiliens ont 16 mois. La mère a précisé au média Globo qu’un seul des géniteurs tenait le rôle père, sans préciser ce qu’il advenait du deuxième géniteur.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *