Disparition de Karine Esquivillon en Vendée : son mari placé en garde à vue

La gendarmerie a interpellé ce mercredi matin à son domicile de Maché le conjoint de Karine Esquivillon, disparue depuis le 27 mars. Il a été placé en garde à vue et le domicile du couple est perquisitionné. L’enquête a été élargie à des faits de meurtre.

Karine Esquivillon, 54 ans, a disparu le 27 mars dernier à Maché en Vendée
Karine Esquivillon, 54 ans, a disparu le 27 mars dernier à Maché en Vendée – Gendarmerie nationale

Michel Pialle, mari de Karine Esquivillon disparue depuis le 27 mars à Maché en Vendée, a été interpellé vers 8h30 et placé en garde à vue ce mercredi matin par les gendarmes de la section de recherche de Nantes, appuyés par les gendarmes de Vendée. France Bleu Loire Océan a eu confirmation de cette information du Parisien. “On a suffisamment d’éléments pour que ce monsieur soit placé devant ses contradictions“, nous indique une source proche de l’enquête.

Enquête élargie à des faits de “meurtre”

Le parquet a annoncé en début d’après-midi ce mercredi l’élargissement de l’enquête à des faits de “meurtre”. Un réquisitoire supplétif pour “meurtre contre X” a en effet été pris la veille, une “mesure procédurale” qui permet d’élargir le champ des investigations, a précisé la procureure de la Roche-sur-Yon Emmanuelle Lepissier. Le 17 avril dernier, le parquet avait ouvert une information judiciaire contre X pour enlèvement et séquestration.

Le département sciences du comportement du pôle judiciaire viendra en appui pour les auditions de Michel Pialle. Il sera entendu par la gendarmerie de La Roche-sur-Yon.

Depuis la disparition de son épouse, Michel Pialle se dit convaincu que la quinquagénaire a quitté “volontairement” leur domicile. En mai dernier, il avait témoigné sur France Bleu assurant qu’elle avait pris de l’argent, son portefeuille et son sac à main, “un tas de choses, qu’elle avait déjà préparé d’avance” selon lui.

Le domicile du couple perquisitionné

Ce mercredi, l’accès au lieu-dit Malnoue où vivait le couple a été bouclé jusqu’en milieu d’après-midi. Une voiture de gendarmerie bloquait le passage. Une perquisition a en effet été menée au domicile de Karine Esquivillon, en présence de Michel Pialle.

La voiture de la quinquagénaire a été ramenée à son domicile dans la matinée. Peu après 13h, les deux voitures du couple sont reparties de Maché, sous scellés.

Disparue depuis plus de deux mois

Karine Esquivillon, âgée de 54 ans, n’a plus donné signe de vie depuis le 27 mars dernier. Son conjoint, avec qui elle est en instance de séparation, a alerté les gendarmes début avril. Quelques jours après la disparition de la quinquagénaire, son téléphone portable a été retrouvé dans un fossé, non loin de son domicile, situé dans un hameau à deux kilomètres du bourg de Maché, petite commune de 1.500 habitants près d’Aizenay. La carte SIM avait été retirée, mais le téléphone était toujours chargé.

Un appel à témoins a également été lancé le 9 mai dernier pour tenter de retrouver cette mère de cinq enfants, dont trois enfants en commun avec Michel Pialle âgés de 11, 13 et 20 ans.

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *