Agression d’un jeune supporter de l’OM atteint d’un cancer : le père de Kenzo porte plainte

Un petit garçon de 8 ans, atteint d’un cancer, et ses parents ont été agressés au stade d’Ajaccio lors de la rencontre entre l’ACA et Marseille samedi soir. Le père de Kenzo est en colère. Il a porté plainte ce dimanche 4 juin à Ajaccio.

Le père de Kenzo et son fils en studio dans le 100% OM sur France Bleu Provence.
Le père de Kenzo et son fils en studio dans le 100% OM sur France Bleu Provence. © Radio France – Omar Keddadouche

La rencontre entre l’ACA et l’Olympique de Marseille (1-0) s’est déroulée dans un climat de fortes tensions ce samedi soir en Ligue 1. Un jeune garçon, Kenzo, âgé de 8 ans, a été agressé dans le stade François-Coty avec ses parents. La famille, venue de Roquefort-la-Bédoule (Bouches-du-Rhône), a été violemment prise à partie par un groupe de supporters corses au moment où le garçon a sorti un maillot de l’OM. Kenzo, atteint d’un cancer du cerveau, réalisait un rêve en venant voir jour son club de cœur en Corse.

“Mon fils est traumatisé”

Le père de Kenzo, Laurent est très inquiet pour son fils : ” On l’a retrouvé sanglotant, tremblant, j’ai vraiment eu très très peur pour lui”Son fils ne veut plus se rendre au stade : “Il perdu confiance, il a très peur, ça l’a vraiment traumatisé”.

Le père de Kenzo a porté plainte

Alors Laurent est en colère contre ces supporters, il a décidé de porter plainte à Ajaccio ce dimanche. “Ce sont des actes qui ne devraient pas se produire dans un stade de foot, c’est un endroit pour se retrouver entre amis, en famille, passer un bon moment.” Il appelle cependant les supporters marseillais au calme, et à faire la part des choses envers les Corses.

“Même la plus extrême bêtise ne saurait excuser ces comportement”

Le club de l’AC Ajaccio condamne cette agression : “même la plus extrême bêtise ne saurait excuser ces comportements”,  a écrit ce dimanche le club dans un communiqué. “On a demandé que tous les moyens soient mis en œuvre pour identifier les auteurs de ces faits inqualifiables dans les plus brefs délais”, a expliqué le procureur de la République d’Ajaccio, Nicolas Septe. Le maire d’Ajaccio, Stéphane Sbraggia, a exprimé sur Twitter son indignation face à des “actes qui témoignent d’une inquiétante perte de valeurs“. Ces deux derniers jours sont “un condensé de tout ce qu’il ne faudrait jamais voir autour d’un terrain de football”, a de son côté déclaré Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse.

Le maire de Marseille, Benoît Payan, a indiqué lui qu’il n’avait “pas de mot pour décrire cette scandaleuse agression” de Kenzo. Sébastien Jibrayel, adjoint au maire en charge du Sport, a tenu également a apporter son soutien.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *