Un homme laisse son ex-femme sans rien, cinq ans plus tard, elle le retrouve en train de dormir dans le coffre de sa voiture – Histoire du jour

Un homme divorce de sa femme et la laisse avec deux enfants, lui prenant tout ce qu’elle possède. Des années plus tard, elle le retrouve endormi dans le coffre de sa voiture.

Sally Burling a rencontré Oliver Corman à l’université. Elle était une jolie étudiante en comptabilité, timide, et il était l’un des garçons les plus populaires du campus, un joueur de football prometteur à l’avenir brillant.

Après avoir obtenu leur diplôme, Sally et Oliver se sont mariés et se sont préparés à déménager à la Nouvelle-Orléans après qu’on lui ait proposé un contrat pour jouer dans une équipe locale. Mais un mois avant le déménagement, Oliver a eu un accident.

Oliver avait traversé la rue contre un feu rouge et il a été écrasé par un taxi. C’était un accident qui aurait pu lui coûter la vie, mais pour Oliver, c’était désastreux. Il a perdu son avenir, l’avenir qu’il avait planifié toute sa vie. Une déchirure du tendon de sa cheville gauche a mis un terme à sa carrière professionnelle, et il doit maintenant repenser ses possibilités.

Sally s’est assise à côté d’Oliver dans sa chambre d’hôpital et lui a pris la main. “Bébé”, dit-elle de sa manière calme et déterminée. “Nous allons nous en sortir. On perd un rêve, on en rêve un autre.”

Les secondes chances doivent être méritées.

Oliver a fermé les yeux et a fait semblant de s’endormir. C’était normal que Sally parle, elle n’avait pas perdu tout ce pour quoi elle s’était battue. Il était en colère contre la vie, et pour une raison qu’il ne pouvait expliquer, il était en colère contre Sally.

Mais Sally avait raison. Elle a trouvé un emploi dans un grand cabinet comptable, et Oliver a été embauché comme entraîneur adjoint d’une équipe de lycée performante.

Lorsque les parents d’Oliver ont déménagé en Floride, le jeune couple a racheté leur ancienne maison, et au bout de trois ans, Sally est tombée enceinte. Elle en est à son sixième mois et rayonne de joie.

Sally a placé ses mains tendrement sur son ventre gonflé et a souri. “Tout s’est si bien passé”, soupire-t-elle.

Oliver a explosé. Il a jeté son verre contre le mur et a crié : “Tout s’est bien passé ? Je suis un boiteux qui enseigne à des morveux ayant la moitié de mon talent pour qu’ils puissent atteindre le sommet. Je n’ai rien à part vous qui pleurnichez sur moi ! Ça n’a PAS bien tourné !”

Après cela, Oliver s’est excusé auprès d’une Sally en sanglots, mais la première fissure était apparue dans leur mariage.

Après avoir donné naissance à des jumeaux, Sally est retournée au travail. Elle a rapidement été promue et a reçu une fabuleuse augmentation. Elle gagnait trois fois le salaire d’Oliver et il détestait ça. Puis on lui a proposé un poste d’entraîneur de l’équipe de football de l’université locale.

La situation d’Oliver s’est améliorée, et il a retrouvé un peu de son ancien statut. Il a aussi commencé à remarquer un peu trop les jolies filles qui venaient aux matchs.

“Je pense que tu devrais être à la maison avec les enfants”, dit Oliver à Sally. “Ils commencent à aller à l’école et je ne veux pas qu’ils restent à la maison.”

“Mais, Oliver…”, a dit Sally. “On a besoin de cet argent…”

“Tu veux dire que je ne peux pas subvenir aux besoins de ma famille ?”, a demandé Oliver durement. “Je suis une sorte de perdant ? Un parasite ?”

“Non !”, a crié Sally. “Bien sûr que non…”

“Tu n’aimes pas tes enfants ?”, a demandé Oliver. “Ou l’argent est plus important pour toi ?”

Alors, bien sûr, Sally a quitté son emploi et est restée à la maison avec les enfants.

La relation entre Oliver et Sally est devenue de plus en plus tendue. Sally soupçonnait Oliver de flirter avec les étudiantes, voire d’avoir des liaisons, mais elle avait peur de le confronter. Elle avait appris à avoir peur de son tempérament explosif et de sa langue acérée.

Au lieu de cela, elle a tiré le meilleur parti de sa situation, et ses enfants étaient un délice, jusqu’au jour où Oliver l’a mise à la porte. Il est entré un jour et a dit, “Fais tes affaires. Tu déménages.”

“Quoi ?”, a sursauté Sally. “Je ne comprends pas !”

“Je divorce, tu comprends cela ?”, a dit Oliver. “Sors d’ici.”

“Les enfants…”, a crié Sally.

“Tu gardes les enfants”, a dit Oliver. “Sors d’ici.”

Sally a préparé ses affaires et celles des enfants et ils sont allés chez ses parents. Mais le divorce lui apporte une autre surprise. La maison était toujours au nom des parents d’Oliver et elle n’avait donc aucun droit sur elle. Elle est sortie du mariage sans rien.

“Tu as tes enfants”, dit fermement sa mère. “Tu as ta profession sur laquelle tu peux te reposer. Tu t’en sortiras très bien.”

Et elle s’en est sortie. Sally a trouvé un autre emploi. Elle ne gagnait pas autant, mais ses compétences lui ont rapidement valu des éloges et une promotion. Elle était de retour sur la voie rapide, et cette fois, rien n’allait la faire dérailler.

Cinq ans plus tard, Sally était une femme heureuse. Elle avait un excellent poste de directeur financier dans une grande entreprise, sa propre maison, et ses enfants grandissaient et étaient en bonne santé.

Un samedi matin, elle décide d’aller faire des courses. Elle prend des sacs en tissu dans la cuisine et se dirige vers sa voiture. Elle ouvre le coffre pour ranger les sacs et a un choc énorme. Il y avait un homme mince et sale, recroquevillé dans le coffre, endormi ! Sally a crié et l’homme s’est réveillé en sursaut.

“S’il vous plaît”, a-t-il crié. “Je ne veux pas faire de mal…”

C’est alors que Sally l’a reconnu. “Oliver ?”, a-t-elle haleté. “Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu me harcèles ?”

“Non !”, s’est écrié Oliver. “Je ne savais pas que c’était ta voiture… Il faisait si froid et c’était le seul coffre que je pouvais ouvrir…”

Sally le regardait fixement. Il ne ressemblait en rien au bel homme athlétique dont elle se souvenait. “Que t’est-il arrivé ?”, demande-t-elle doucement.

Les yeux d’Oliver se sont remplis de larmes. “Le collège… On m’a accusé d’avoir mis les enfants sous stéroïdes…” a-t-il dit. “Ce n’était pas vrai mais… j’ai dû vendre la maison pour payer un avocat. J’ai tout dépensé en frais d’avocat et j’ai quand même passé un an en prison. Maintenant, personne ne veut m’engager.”

“Je vois”, a dit Sally.

“Tout est parti à vau-l’eau après ton départ, Sally”, se plaint Oliver.

“Je ne suis pas partie, Oliver”, lui a rappelé Sally. “Tu m’as mis à la porte.”

Oliver a pris un air blessé et a répondu : “Tu ne comprends pas ce que j’ai traversé. Je n’ai jamais cessé de t’aimer, Sal, jamais !”

L’expression de Sally s’est adoucie. “Oh, Oliver”, a-t-elle dit tristement. “Comment en est-on arrivé là ?”

“Peut-être… Peut-être que c’est une seconde chance”, a dit Oliver. “On pourrait être heureux…”

Sally a hésité. Puis elle a dit : “Monte dans la voiture, Oliver. Je vais t’aider.”

Oliver s’est installé sur le siège passager avec un sourire confiant. Il savait qu’il pouvait charmer Sally, il l’avait toujours fait.

Mais une demi-heure plus tard, Sally s’est arrêtée devant un grand bâtiment. “C’est un refuge pour sans-abri”, a-t-elle expliqué. “Ils vont t’accueillir pour que tu n’aies plus jamais à dormir dans ma voiture.”

“Mais, Sal !”, a protesté Oliver. “Je pensais qu’on allait parler…”

“Il n’y a rien à dire”, dit Sally. “Tu sais ce que j’ai remarqué ? Tu n’as même pas demandé des nouvelles des enfants, et tu ne les as pas vus depuis cinq ans. On ne veut pas de toi, Oliver, et surtout, on n’a pas besoin de toi. Sors d’ici.”

Oliver est sorti et est resté là à regarder Sally s’éloigner. Puis il est entré dans le refuge et a supplié qu’on lui donne un lit.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Apprenez à apprécier les bonnes choses que la vie met sur votre chemin. Dans son arrogance, Oliver n’a pas apprécié Sally, et il s’est retrouvé tout seul et ruiné.
  • Les secondes chances doivent être méritées. Oliver pensait que Sally le reprendrait, mais il n’a montré aucun remords et aucun souci pour ses enfants.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, découvrez celle d’un père qui remarque que sa fille de 14 ans reçoit des cadeaux coûteux de la part d’un inconnu.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *