Après Camaïeu et Pimkie, les marques Princesse Tam Tam et Comptoir des Cotonniers en difficulté

Le groupe Fast Retailling France auquel appartiennent les deux marques, Princesse Tam Tam et Comptoir des Cotonniers ont annoncé envisager la fermeture de 55 magasins en France.

Après Camaïeu et Pimkie, les marques Princesse Tam Tam et Comptoir des Cotonniers en difficulté
© Google Maps
Une terrible nouvelle pour les adeptes de ces deux marques, très célèbre aux quatre coins de l’hexagone. En effet, après la fermeture de nombreuses enseignes, dont San Marina racheté par Noz notamment, Princesse Tam Tam et Comptoir des Cotonniers seraient menacés, selon le communiqué du groupe.

Princesse TamTam et Comptoir des Cotonniers : 55 magasins pourraient être fermés

Le communiqué de Fast Retailing France, filiale du géant japonais du même nom qui détient également Uniqlo annonce la couleur. La situation est aujourd’hui telle qu’elle ne permet plus à Fast Retailing France de continuer sans risquer de compromettre son avenir et celui de ses marques. D’autant qu’aucune perspective de réelle reprise n’est envisagée peut-on lire. Pour cause, le groupe annonce envisager la fermeture de 55 magasinsPrincesse Tam Tam et Comptoir des Cotonniers, sur les 136 enseignes françaises.

“L’objectif est de clôturer les fermetures (de boutiques) à horizon août 2024” expliquent-ils. Par ricochet, des emplois sont également menacés.

Des centaines de postes pourraient être supprimés

Au total, 304 postes pourraient être supprimés. Du côté de Comptoir des Cotonniers, cette décision prévoit la fermeture de 28 magasins et la suppression de 101 postes sur 272 CDI, précise France Info. Quant à Princesse Tam Tam, la fermeture des 27 magasins entraînerait la suppression de 84 postes sur 235 CDI, toujours selon les informations de nos confrères.

De surcroît, la filiale du groupe japonais émet la souhait de supprimer 119 postes “afin d’adapter les effectifs à la réorganisation du réseau de distribution mais aussi de réduire son surdimensionnement”.

Les adeptes de deux marques pourraient retrouver des articles de celles-ci dans les magasins Uniqlo, expliquent nos confrères du Parisien.

Sources utilisées :

France Info

Le Parisien

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *