Une femme donne naissance à un “bébé miracle” après 23 fausses couches

Une Irlandaise a toujours gardé espoir. Après avoir vécu 23 fausses couches, celle-ci a finalement accueilli son deuxième enfant. Elle a relaté ses problèmes d’infertilité.

Une femme donne naissance à un “bébé miracle” après 23 fausses couches

Georgina O’Shea est l’heureuse maman de Léon, son premier fils qu’elle a eu à l’âge de 16 ans. Comblée en amour, cette Irlandaise trentenaire a voulu agrandir sa famille. Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme elle le voulait. Elle a en effet essayé avec son mari Ken d’avoir un deuxième bébé sur 19 ans. En vain, elle a fait 23 fausses couches avant de vivre un miracle…

Une période traumatisante

Georgina O’Shea a dû faire face à 23 fausses couches dont une grossesse extra-utérine où l’une de ses trompes a été retirée. Le col de son utérus a également été endommagé. Lors d’une interview accordée au média irlandais Neil Prendeville Show sur RedFMla mère de famille a révélé qu’elle avait peu de chance de porter à nouveau un bébé en bonne santé.

Les fausses couches sont en quelque sorte devenues normales. Chaque fois que je tombais enceinte et que je voyais un test positif, je ressentais de la tristesse et non de la joie”, a-t-elle confié. Malgré tout, Georgina a toujours gardé espoir et la magie a opéré : “Et puis nous avons découvert que j’étais encore enceinte et il y a eu un tourbillon d’émotions, ne sachant pas à quoi m’attendre, je suppose.” Le couple a ensuite pu accueillir une adorable petite Reilly, en parfaite santé.

Le bonheur d’avoir une grossesse “réussie”

Georgina O’Shea s’est confiée sur son état quand elle a découvert que sa dernière grossesse se déroulait bien. “J’ai donc eu ce détachement jusqu’à la 23ème semaine quand j’ai su que c’était une grossesse réussie. J’ai commencé à accepter que j’étais enceinte”, a-t-elle lancé.

La mère de famille a tout de même été très nerveuse durant cette période et se préparait tout de même au pire. Fort heureusement, l’accouchement s’est bien déroulé. “Elle est née rapidement, le travail n’a duré que 45 minutes. Mais j’ai levé les yeux vers Ken après avoir accouché et son visage était juste trempé de larmes”, a-t-elle lancé avant de confier qu’il ne faut jamais abandonner : “Les médecins en général, même s’ils vous disent que les chances sont minces ou inexistantes, des miracles se produisent.

Source utilisée :

Extra / Neil Prendeville Show via RedFM

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *