Cette femme refuse catégoriquement de déménager et la ville construit une autoroute autour de sa maison

Il existe des maisons sublimes, qui ont un charme fou et une histoire très intéressante. Cependant, elles se retrouvent à quelques mètres d’une autoroute, sous un pylônes électriques ou autres. L’histoire de ce chalet à Guangzhou, en Chine, dépasse tout ce que nous avions pu imaginer.

La propriétaire de la petite maison a refusé une compensation du promoteur immobilier en charge de la construction d’une autoroute pour démolir sa maison. Pendant 10 ans, ils ont essayé de la faire changer d’avis, sans succès. Les autorités ont donc autorisé d’enclaver la maison au milieu des voies !

Comme l’a indiqué la radio Guangdong, la maison fait 40 mètres carrés et se trouve maintenant au milieu d’une route à deux voies. Pas vraiment ce que vous recherchez dans une maison; quasiment pas de lumière, énormément de pollution sonore et de pollution tout court.

MailOnline indique que la propriétaire, une femme nommée Liang, a déclaré qu’elle ne voulait pas déménager parce que le gouvernement ne lui avait pas proposé une maison de remplacement dans un endroit idéal.

Elle a également dit qu’elle n’avait aucun problème avec les conséquences et qu’elle ne se souciait pas de ce que les autres pensent d’elle.

La femme a expliqué : “Vous pourriez penser que c’est un environnement désagréable, mais je pense que c’est calme, libérateur, agréable et confortable.”

Une déclaration assez étonnante, surtout quand on voit où elle vit désormais !

Le terrain avait été réclamé pour être démoli en 2010, afin de construire le pont Haizhuyong. Dix ans plus tard, le pont enfin terminé, bien que tout ne se soit pas déroulé selon les plans de construction d’origine.

Les médias rapportent que Mme Liang était la seule personne de 47 familles et de sept entreprises à avoir refusé l’indemnisation et la réinstallation. Les autorités ont indiqué qu’on lui avait offert plusieurs maisons, ainsi qu’une compensation monétaire, mais en vain.

Ils ont ajouté que les problèmes de sécurité liés à cette maison enclavée dans la route avaient été étudiés avant la construction du pont afin que Mme Liang puisse continuer à y vivre en toute sécurité, au milieu d’une autoroute …

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *