ADP : qui paie les activités et les courses lors des séjours à la ferme ?

Depuis le 21 août 2023, M6 diffuse la saison 18 de L’amour est dans le pré. La production prend en charge de nombreuses choses lors de l’arrivée des prétendants dans les fermes.

Voilà maintenant plusieurs semaines que les téléspectateurs découvrent les épisodes de la saison 18 de L’Amour est dans le pré. Et après l’ouverture du courrier et les speed datings, ils peuvent désormais suivre les séjours à la ferme et bientôt les premières vacances en amoureux pour certains. En effet, les prétendant(e)s ont tous posé leurs valises chez les agriculteurs et ils peuvent passer quelques moments privilégiés avec eux. Mais alors, qui paie vraiment le séjour à la ferme ?

Qui paie quoi dans L’amour est dans le pré ?

Depuis le 21 août dernier, M6 diffuse la nouvelle saison de L’amour est dans le pré. Le public a ainsi pu faire la rencontre des nouveaux agriculteurs. Cette année, ils sont 13 au casting. Il y a Patrice, un éleveur de vaches allaitantes, Perrine, une hélicicultrice bioClément, un éleveur de vaches laitières, Christine, une éleveuse de chiens. Mais aussi, Roméo, un éleveur de vaches laitières, David, un éleveur de vaches en Franche-Comté, Charles, un céréalier, Anaïs, une éleveuse de chèvres. Au casting, on retrouve également Jean-Paul, un autre céréalier, Olivier, un éleveur de vaches et de moutons, Julien, éleveur de vaches laitières, Joris, un maraicher et enfin Stéphane qui est à la tête d’un parc animalier et ferme pédagogique. Tous rêvent d’une chose : trouver l’amour.

Comme pour chaque édition, les premières semaines de l’émission orchestrée par Karine Le Marchand ont été consacrées à l’ouverture des lettres ainsi qu’aux speed-dating. Les candidats ont ainsi pu découvrir les prétendant(e)s et faire un premier choix. Pour les téléspectateurs qui se posent la question, c’est bien la production qui paie les trajets pour se rendre à Paris. Les agriculteurs n’ont ainsi rien à payer quand ils se rendent dans la Capitale pour se prêter au jeu du speed-dating. Il en va de même pour les prétendant(e)s. Néanmoins, ce n’est pas la seule chose que la production débourse dans l’émission.

Les agriculteurs doivent faire en sorte d’accueillir comme il se doit les prétendant(e)s lors du séjour à la ferme dans L’amour est dans le pré. Afin de s’assurer que les invités aient tout ce dont ils ont besoin, la production paie les courses à hauteur de 200 euros pour “le plein d’une semaine“, a expliqué Télé-Loisirs. Néanmoins, les agriculteurs à la recherche de l’amour ont quelques frais à leur charge.

Les activités payées par les agriculteurs de L’amour est dans le pré

Si les courses sont payées par la production, les agriculteurs de L’amour est dans le pré couvrent les frais comme les activités à la ferme, l’essence et les restaurants. Certains candidats, malins, n’hésitent pas à négocier les tarifs puisque les établissements passent à la télé et obtiennent une certaine visibilité.

La production a choisi de ne pas payer le séjour complet des prétendant(e)s à la ferme afin qu’ils puissent se familiariser avec le train de vie des agriculteurs. Hors de question de donner une fausse image des candidats et de perturber les téléspectateurs. Par ailleurs, la production ne paye pas non plus les frais des agriculteurs quand ils se rendent chez leurs prétendant(e)s.

Néanmoins, en ce qui concerne le week-end en amoureux à la fin de la saison de L’amour est dans le pré, c’est la production qui fait un joli cadeau aux candidats. Ces derniers peuvent choisir de partir dans la destination de leur rêve, sans avoir à avancer les frais.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Source utilisée : Télé Loisirs

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *