Victoria Beckham assure que son mari, David ne l’a “jamais vue sans maquillage”

Dans une interview accordée au Times, Victoria Beckham se confie sur ses complexes physiques et avoue même que son mari, David Beckham ne l’a jamais vue sans maquillage. Explications.

 Victoria Beckham assure que son mari, David ne l’a "jamais vue sans maquillage"
© NBC

Cela fait maintenant des années que l’ancienne Spice Girls et le joueur de football se sont mariés. Le couple file depuis le parfait amour et a fondé une famille, composée de 4 enfants. Si tout semble aller pour le mieux, Victoria Beckham a pourtant un lourd complexe physique, qu’elle a du mal à assumer… même devant celui qui partage sa vie.

Victoria Beckham très complexée par ses sourcils

Auprès de nos confrères du Times, l’épouse de David Beckham porte un regard très exigeant envers-elle-même. J’étais le genre de jeune femme qui se regardait dans le miroir et voyait ce qu’il fallait améliorer, plutôt que ce qui lui allait bien” confie-t-elle. Cette dernière évoque également un geste qu’elle a beaucoup regretté : celui d’avoir rasé ses sourcilspar le passé.

Elle raconte l’avoir fait dans le cadre d’un shooting pour les maquiller. “Quand on a 22 ans et qu’on est enthousiaste à l’idée de faire un shooting, on ne pense pas à dire : ‘Et si vous ne me rasiez pas les sourcils ? Et lorsqu’on arrive à 49 ans, on se dit mince’ ” raconte-t-elle.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Victoria Beckham (@victoriabeckham)

“David ne m’a jamais vue sans maquillage des sourcils”

Un complexe qui depuis ce moment, ne l’a malheureusement jamais quitté. Toujours lors du même entretien, VictoriaBeckham fait une confidence plutôt inattendue.

En effet, l’ancienne Spice Girls avoue à nos confrères du média britannique que depuis que ses sourcils ont été rasés, elle ne se montre jamais sans maquillage, ni même devant son époux, David Beckham, qui partage sa vie depuis des années. “David ne m’a jamais vue sans maquillage des sourcils. C’est la première chose que je fais : je me réveille, je m’en occupe” assure-t-elle dans les colonnes du Times.

Source utilisée : Times

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *