Commerce en ligne : augmentation des frais de port des livres neufs

Acheter des livres neufs en ligne va coûter plus cher à partir de ce samedi. L’État cible d’un côté les géants du “e-commerce”, comme Amazon, et veut également soutenir les ventes dans les librairies.

L’application d’un arrêté gouvernemental, publié au journal officiel le 7 avril dernier, augmente les frais de port à partir de ce samedi pour l’achat de livres neufs en ligne. L’État veut soutenir les libraires en ciblant les géants du “e-commerce” comme Amazon. Ce sera trois euros de plus si la commande est inférieure à 35 euros.

Jusqu’à maintenant, Amazon ne facturait ses livraisons en ligne que d’un centime d’euros pour ses abonnés. Mais le syndicat de la librairie française dénonçait “une concurrence commerciale déloyale, qui faisait des ravages“. C’est donc trois euros de frais de port, soit tout de même 40% du prix d’un livre de poche.

Trois euros pour une commande inférieure à 35 euros

Ces frais ne s’appliquent que si la commande est en dessous des 35 euros, au-delà, c’est de nouveau un centime d’euro chez Amazon. Le géant du e-commerce dénonce une mesure qui “va pénaliser les lecteurs, les auteurs et la lecture en général“.

Pour le savoir, il faudra attendre quelques mois, mais selon une étude de l’IFOP de septembre dernier, commandée par Amazon, la moitié des lecteurs prévoyait de réduire leurs achats de livres en ligne à compter de la mise en place de cette mesure.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *