Paris : La pâte à crêpes vendue à la Tour Eiffel à la sauvette est stockée dans les bouches d’égout

Ce dimanche 8 octobre, Le Parisien a révélé que la pâte à crêpes des vendeurs à la sauvette autour de la Tour Eiffel était stockée dans des bouches d’égout.

C’est un nouveau scandale que Le Parisien a révélé dans une enquête publiée ce dimanche 8 octobre. D’après les informations du journal, la pâte à crêpes des vendeurs à la sauvette autour de la Tour Eiffel est stockée dans des bouches d’égout. “Beaucoup (de marchands) utilisent de la pâte surgelée stockée dans des conditions douteuses. Pour masquer l’odeur et le goût rance, ils l’aspergent de sucre vanillé“, affirme un vendeur.

“Une situation “inacceptable””

D’autres produits, tels que les boissons ou encore la viande, sont gardés dans des conditions sanitaires très critiques, comme “les bouches d’égout, les trappes ERDF ou du chauffage urbain“, révèle une habitante qui a envoyé des vidéos à la mairie du 7ᵉ arrondissement. Un autre passant avoir vu régulièrement des “camions non réfrigérés” livrées de la nourriture. “Elle est ensuite chauffée ou réchauffée sur des braseros de fortune posés sur des caddies ou des vélos-cargos, équipés de bonbonne de gaz qui nous font peur“, explique-t-il.

Une situation “inacceptable” pour les forces de l’ordre. “À chaque intervention, les policiers saisissent et détruisent 30 kg de marchandise. Pendant la semaine du 11 au 16 septembre, ils ont saisi 380 bouteilles d’eau, 50 de vin, 200 de bière et 90 épis de maïs“, confie le cabinet de Rachida Dati, la maire du 7ᵉ arrondissement.

“Une concurrence déloyale”

Pour Franck Delvau, président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie Île-de-France, aucune règle primaire d’hygiène n’est respectée, car il n’y a “rien pour se laver les mains, (la) marchandise (est) frelatée, (les) bouteilles d’eau remplies au robinet“. Il dénonce également “une concurrence déloyale” pour les restaurants voisins, “qui, eux, payent des loyers, des charges et doivent affronter les contrôles des services d’hygiène“.

Source : Le Parisien

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *