Le petit-neveu de Brigitte Macron agressé : la Première dame sort du silence

Suite à l’agression de son petit-neveu à Amiens, Brigitte Macron a répondu publiquement en s’adressant à ses agresseurs.

Le petit-neveu de Brigitte Macron agressé : la Première dame sort du silence
© Carlos Alvarez / HJBC
Le propriétaire de la chocolaterie Trogneux, à Amiens, n’est autre que le petit-neveu de Brigitte Macron, Jean-Baptiste Trogneux. Le commerçant et petit-neveu par alliance d’Emmanuel Macron a été victime ce lundi soir d’une agression, suite à l’interview du président de la République, nous apprend le Courrier Picard. L’information a été confirmée par BFMTV.

Le petit-neveu de Brigitte Macron agressé à Amiens

Les faits remontent à hier soir, le lundi 15 mai. Selon le Courrier Picard, “une dizaine de personnes” se seraient dirigées vers le magasin familial, à Amiens, situé tout près du domicile de Jean-Baptiste Trogneux, “après la prise de parole du président à la télévision”. Selon le petit-neveu de Brigitte Macron, “ils faisaient partie d’un groupe de manifestants qui se rassemblent régulièrement devant l’hôtel de ville”.

Les personnes ont d’abord jeté des projectiles et notamment des poubelles sur la vitrine du magasin, précisent nos confrères de BFMTV. C’est alors que Jean-Baptiste Trogneux est descendu de son domicile et s’est fait agressé. Une source policière précise toujours à BFMTV qu’un voisin a appelé la police et a donné l’alerte.

“Des blessures à la tête, au visage, au genou et à un doigt”

Le père de la victime raconte au Courrier Picard, que c’est vers 22h que les personnes ont violentés son fils. Ce dernier a alors reçu “des coups de poing, des coups de pied. Pour se protéger, il s’est mis en “boule”, mais est tout de même blessé “au visage, au genou et à un doigt”.

D’après une source policière, huit personnes ont été placées en garde à vue. Selon le neveu de Brigitte Macron, il s’agirait de six hommes et de deux femmes.

Brigitte Macron réagit publiquement

Quelques heures après l’agression, ce mardi après-midi, Brigitte Macron a réagi publiquement. “Je suis en solidarité totale avec ma famille et en rapport constant, depuis hier 23h, avec Jean-Baptiste (mon petit neveu, victime de l’agression) et Jean-Alexandre (mon neveu, père de la victime). J’ai à plusieurs reprises dénoncé cette violence qui ne peut que mener au pire”, a réagi l’épouse du président de la République dans un communiqué relayé par l’AFP (Agence France Presse). Regrettant, “la lâcheté, la bêtise et la violence” des agresseurs de son petit neveu.

Sources utilisées:
BFMTV
Courrier Picard

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *