Les Randonneuses (TF1) : le scénario est tiré d’une histoire vraie très touchante

Vous avez regardé Les Randonneuses sur TF1 ? L’histoire vraie derrière cette série est à la fois surprenante et bouleversante.

Les Randonneuses (TF1) : le scénario est tiré d'une histoire vraie très touchante
© TF1
4,27 millions de téléspectateurs étaient devant TF1 ce lundi 15 mai 2023 pour le lancement de la mini-série inédite “Les Randonneuses”Un véritable succès puisque ce programme a réalisé 23,5% de part de marché auprès des femmes responsables des achats de moins de cinquante ans. Au niveau de l’audience, c’est deux fois plus que “Bardot”, une mini-série sur la vie de Brigitte Bardot sur France 2.

Une histoire bouleversante

Au casting des Randonneuses, on retrouve Camille Chamoux, Clémentine Célarié, Claire Borotra, Joséphine de Meaux, Tiphaine Daviot ou encore Alix Poisson. Le tout dirigé par Fanny Riedberger, Anna Fregonese et Sylvie Audcoeur. Le pitch ? Il est bouleversant : six femmes se retrouvent pour l’ascension du Dôme de la Lauze, dans les Alpes, un sommet de plus de 4000 mètres, pour une aventure aussi humaine que sportive. Les protagonistes sont toutes touchées de près ou de loin par le cancer, et elles doivent d’ailleurs disperser les cendres d’une amie, décédée de la maladie, au sommet.

L’une des actrices principales, Clémentine Célarié, a elle-même été touchée par un cancer du côlon, découvert en 2019. Aujourd’hui guérie et heureuse en amour, ce rôle pas comme les autres a été “miraculeux” pour elle, comme elle l’a confié à La Voix du Nord. Mais d’où vient l’idée du scénario de cette série ?

Tout part… d’un JT !

Il ne s’agit pas d’une expérience personnelle vécue par la créatrice Fanny Riedberger. Cette dernière a été inspirée par… un reportage diffusé lors d’un journal télévisé qu’elle regardait “de loin”. Intéressée par l’histoire “qui parlait du cancer”, la réalisatrice s’est approchée de son poste de télévision. Et elle a pu découvrir le documentaire “Des sommets pour rebondir”.

Il raconte le quotidien d’une association qui accompagne des enfants “qui sont en rémission du cancer et qui leur propose de faire des ascensions, du sport, pour se reconstruire et rebondir”. Le déclic était là pour Fanny Riedberger, qui a été “épatée par la joie qui émanait de ces trois minutes et demi”, comme elle l’a confié à Unifrance. La suite, on la connaît.

Source : Unifrance

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *