Comment l’émission Appel à témoins (M6) a permis de résoudre l’affaire Tessa Raimbault ?

La tragédie autour de l’affaire Tessa Raimbault a pu prendre un nouveau tournant après la diffusion de l’émission Appel à témoins, sur M6 !

Un homicide involontaire suivi d’un délit de fuite, c’est comme cela qu’est tragiquement décédée la jeune Tessa Raimbault, en 2018. Pendant quatre ans, sa famille cherche à comprendre. Qui a bien pu faire ça à l’adolescente de 17 ans ?

C’est la question qu’a soulevée une nouvelle fois sa mère, au micro de Julien Courbet, sur M6. Dans l’émission Appels à témoins, elle a voulu remettre en lumière le mystère qui plane autour de cette mort. Une démarche fructueuse, puisque depuis, le fuyard a enfin été mis en examen.

L’affaire Tessa Raimbault : ce que l’on sait

Le drame a lieu le 20 décembre 2018. Tessa Raimbault est élève au lycée de La-Joliverie, à Saint-Sébastien, en filière professionnelle. Elle rentre alors de son stage. Comme chaque soir, son bus la dépose au carrefour situé au sud de Saint-Julien-de-Concelles à 19h30. Elle est alors à quelques centaines de mètres de sa maison, où résident ses parents et son petit frère depuis deux mois.

En plein hiver, à cette heure-ci, il fait nuit et la route n’est malheureusement pas du tout éclairée. Elle emprunte donc cette allée en plein chantier, puisque la ville a prévu une construction de lotissements. Tessa circule entre l’herbe et la chaussée quand elle est propulsée par une voiture. Un coup fatal, puisque son crâne est retrouvé exposé, sur le bas-côté.

Le chauffard arrêté grâce à Appel à témoins

Il faudra une demi-heure pour qu’un conducteur la remarque. Tout se passe alors très vite, les autorités sont alertées, et les parents de l’adolescente, non loin, entendent puis viennent découvrir la scène d’horreur. Le véhicule, lui, n’a pas été abîmé et aucun résidu n’a été laissé pour tenter de retrouver l’auteur du crime.

Ce n’est que quatre ans plus tard qu’un téléspectateur, ému par le cri du cœur de cette mère sur M6, décide de se rendre à la gendarmerie pour dénoncer l’un de ses amis. Un homme de 24 ans a donc été mis en examen pour homicide involontaire et aggravé par un délit de fuite. Le procureur de la République de Nantes, Renaud Gaudeul, a souligné que l’émission avait été cruciale pour faire avancer l’enquête, alors que de nombreuses pistes restaient sans réponse. L’homme interpellé a fini par avouer. On rappelle que le suspect reste toujours présumé innocent, car l’enquête n’est pas encore close.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *