Le journal de Tintin sort un numéro collector pour ses 77 ans

À l’occasion de son 77e anniversaire, le journal de Tintin disparu il y a 35 ans ressuscite le temps d’un numéro collector de près de 400 pages tiré à 60.000 exemplaires, sorti ce vendredi dans les librairies françaises et belges.

Souvenez-vous, c’était “le journal des jeunes de 7 à 77 ans” ! Le journal de Tintin fête ses 77 ans ce vendredi et, à cette occasion, un numéro spécial est mis en vente dans les librairies. Fondé par le dessinateur belge Hergé, créateur du célèbre reporter à la houpette, le journal de Tintin ressuscite donc le temps d’un numéro collector tiré à 60.000 exemplaires (comme pour le premier numéro) et pour les tintinophiles, c’est un événement.

Après 35 ans d’absence, le journal de Tintin revient donc sous la forme d’une bible de “près de 400 pages”, constituée de courts récits créés spécialement par 80 auteurs, dont Fabcaro, François Boucq ou Alix Garin. Ces artistes revisitent à leur sauce des héros classiques de la bande dessinée, notamment Blake et Mortimer, Michel Vaillant, Modeste et Pompon, le petit indien Yakari ou encore le chien Cubitus.

Les Tintinolâtres seront peut-être un peu déçus : aucune nouvelle aventure ni aucun inédit ne figurent dans ce numéro collector car les ayant-droits du dessinateur ont toujours refusé qu’une autre plume reprenne les traits du capitaine Haddock ou du chien Milou. En revanche, ce numéro regorge d’illustrations, d’affiches d’exposition, d’esquisses et de planches entières signées Hergé.

Le pourquoi d’un numéro spécial pour le 77e anniversaire

Si vous vous posez la question : pourquoi un journal spécial, 77 ans après le tout premier numéro publié le 26 septembre 1946 ? Il s’agit d’un clin d’œil au slogan du mythique hebdomadaire ! Le journal de Tintin était surnommé “le journal des jeunes de 7 à 77 ans”, tellement il faisait l’unanimité auprès de très nombreux lecteurs et lectrices de tous les âges. Le magazine a effectivement remporté un grand succès pendant plus de 40 ans avant de disparaître en 1988, cinq ans après la mort d’Hergé.

Ce numéro ne devrait pas être suivi d’autres, les éditions du Lombard (la maison d’édition originelle) ne comptant pas reconstituer de rédaction dédiée. Quant à l’éditeur des albums, le concurrent Casterman, il fait paraître le 4 octobre prochain Les Bijoux de la Castafiore avec les dessins d’origine, ceux du journal. Cette aventure y avait été publiée au rythme d’une planche par semaine entre juillet 1961 et septembre 1962, avant une version légèrement différente en album en 1963.

 

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *