Coupe du monde féminine : les Bleues éliminées aux tirs au but par l’Australie en quart de finale

À l’issue de la séance des tirs au but, les Bleues ont été éliminées par l’Australie (0-0, 7-6 t.a.b) en quart de finale de la Coupe du monde féminine de football ce samedi. Elles s’arrêtent à ce stade de la compétition pour la troisième fois consécutive dans un Mondial.Les Bleues ont été éliminées de la Coupe du monde féminine de football ce samedi à Brisbane

Les Bleues ont été éliminées de la Coupe du monde féminine de football ce samedi à Brisbane © AFP – FRANCK FIFE

Désillusion pour l’équipe de France féminine de football. Les Bleues, laborieuses d’abord et tenaces ensuite, ont été battues par l’Australie après une irrespirable et cruelle séance de tirs au but (0-0, 7-6 t.a.b) ce samedi à Brisbane. La sélection d’Hervé Renard est éliminée de la Coupe du monde de football. “Le destin a choisi l’Australie”, a-t-il regretté. “On a failli le faire, mais on ne l’a pas fait. Je ne peux rien leur reprocher. L’année prochaine on sera à la maison (aux JO), il nous reste une chance pour gagner quelque chose”, a ajouté l’homme à la chemise blanche.

À égalité 0-0 à l’issue du temps réglementaire et de la prolongation, les deux équipes ont été contraintes à une séance de tirs au but interminable où Vicki Becho, dixième tireuse française, a vu sa tentative renvoyée par le poteau avant que Cortnee Vine n’entérine la qualification australienne. L’Australie affrontera l’Angleterre ou la Colombie pour une place en finale, mercredi à Sydney. C’est la première fois que les Australiennes se hissent à ce niveau de la compétition.

Les Bleues ont souffert

Le choc attendu de ce quart de finale, le quatrième pour les deux nations dans un Mondial, n’a pas été tout le temps au rendez-vous surtout en première mi-temps, où les Australiennes ont semblé tétaniser par l’évènement. Elles se sont réveillées tardivement. Les Bleues, au-dessus techniquement, n’ont pas su en profiter, notamment la jeune Maëlle Lakrar, en dedans physiquement en raison de sa gêne à une cuisse, qui a raté l’immanquable, seule devant le but (12e), puis a buté sur la gardienne Arnold (32e). Juste avant, Kadidiatou Diani, accrochée par une défenseure australienne, avait trop croisé sa frappe (8e).

Après avoir largement dominé, les Bleues se sont fait peur notamment après une erreur entre la gardienne Peyraud-Magnin et Karchaoui (41e), mais Elisa De Almeida, préférée à Eve Perisset, a sauvé sur la ligne. La défenseure parisienne a fait une prestation complète et a sauvé à plusieurs reprises les siennes, alors qu’elle ne semblait pas forcément au niveau depuis le début du Mondial. Le début de la seconde période a été tout aussi compliqué pour les Bleues, parfois brouillon.

À peine entrée en jeu (53e), l’icône australienne Sam Kerr a fait la différence sur Maëlle Lakrar, servant Halyley Raso qui a tenté une frappe pure sauvée par la gardienne française (56e), qui était de nouveau sur la trajectoire (60e). Le duo Le Sommer – Diani a été moins en vue que contre le Maroc ou le Brésil, notamment Diani, discrète et lente dans les démarrages de ses appels.

“Ça paiera peut-être un jour”

“Je suis dégoûtée. Je sentais vraiment qu’on était capable de gagner ce soir et j’y ai cru vraiment jusqu’au bout”, a regretté l’attaquante des Bleues Eugénie Le Sommer, qui n’aura plus beaucoup d’occasions de ramener un trophée à la France, à 34 ans. “Le football, c’est parfois cruel”. Son association avec Kadidiatou Diani, moins performante ce samedi que contre le Maroc ou le Brésil, sera-t-elle à nouveau visible chez les Bleues ? La France de Renard comptera en tout cas sur les retours de nombreuses blessées, dont les attaquantes Delphine Cascarino et Marie-Antoinette Katoto, pour faire mieux aux Jeux olympiques de Paris.

“Il faut qu’on garde le positif et que dès l’année prochaine, on puisse remettre ça”, a plaidé la milieu Grace Geyoro, inconsolable. “Aujourd’hui, on a l’impression que le travail ne paye pas, mais ça paiera peut-être un jour”.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *