Lisieux : mort suspecte du principal du collège de Laplace, la piste de l’agression privilégiée

INFO FRANCE BLEU | Stéphane Vitel, le principal d’un des collèges de Lisieux, est mort dans l’établissement ce vendredi 11 août. Il n’a pas fait une crise cardiaque contrairement à ce qui a d’abord été dit. La police judiciaire a été saisie. L’alarme du collège s’était déclenchée.

En plein coeur des vacances, c’est un décès qui choque toute la communauté éducative et au-delà à Lisieux (Calvados). Le principal du collège Pierre-Simon de Laplace, Stéphane Vitel, est mort sur le site du collège ce vendredi matin. Il avait 48 ans. Les secours l’ont retrouvé mort sur place aux environs de 7 heures du matin. Il n’a pas été victime d’une crise cardiaque comme cela a d’abord été dit. Le parquet de Lisieux confirme à France Bleu Normandie qu’il s’agit d’une mort suspecte. La section caennaise de la police judiciaire de Caen a été saisie et une autopsie sera réalisée demain samedi. Sur place ce vendredi soir, France Bleu Normandie a constaté la présence de la police technique et scientifique, dans l’enceinte du collège, en combinaisons blanches.

L’alarme du collège déclenchée dans la nuit

Dans un communiqué transmis ce vendredi après-midi, le rectorat saluait la mémoire “d’un personnel de direction engagé et attentif à la réussite des élèves”Le rectorat qui précisait aussi qu’une enquête était en cours pour déterminer les circonstances du décès. On ne sait pas pour l’instant pour quelle raison il était sur les lieux pendant les vacances. Mais le parquet de Lisieux confirme aussi à France Bleu Normandie qu’il ne logeait pas dans son logement de fonction dans le collège et surtout que l’alarme de l’établissement s’est déclenchée ce vendredi matin, justifiant l’intervention sur les lieux du principal.

Selon nos informations, le principal était ce vendredi sur la route des vacances, vers la Drôme, vers six heures du matin, quand il a reçu le signal de déclenchement de l’alarme intrusion de son collège. Il a fait demi-tour et s’est rendu sur place, laissant sa femme et ses deux enfants dans la voiture. Ne le voyant pas revenir, son épouse et ses enfants sont allés à leur tour dans le collège et l’ont retrouvé mort dans les parties administratives. Ils ont bien sûr appelé les secours, vers 7 heures du matin, mais ceux-ci n’ont pas pu ranimer le principal. L’autopsie qui sera réalisée ce lundi devra confirmer ou infirmer la présence d’un coup sur la tête la victime.

L’établissement du quartier Hauteville accueille 266 élèves. Stéphane Vitel allait entamer sa deuxième rentrée. Il avait été auparavant principal d’un autre collège du Pays d’Auge, à Livarot. Une personnalité locale également engagée en politique puisqu’il avait été adjoint à la mairie d’Houlgate en charge des animations entre 2014 et 2020.La collège Pierre-Simon de Laplace, à l'entrée du quartier de Hauteville, à Lisieux (Calvados)

La collège Pierre-Simon de Laplace, à l’entrée du quartier de Hauteville, à Lisieux (Calvados) © Radio France – Léa Dubost

Les professeurs et parents d’élèves réunis devant le collège

Ce vendredi soir, le nouveau ministre de l’Éducation Nationale, Gabriel Attal, a réagi. Dans un message sur le réseau X (ex-Twitter), le ministre explique “s’associer à la peine et à l’émotion des enseignants, élèves et personnels qui pleurent la mort de Stéphane Vitel“, faisant aussi référence à l’enquête en cours sans plus de commentaires.

Émotion aussi pour le député de Lisieux Jérémy Patrier-Leitus qui devait l’accueillir à l’Assemblée nationale à la rentrée avec plusieurs classes : “il avait dévoué sa vie, précise l’élu, à la réussite et à l’épanouissement de ses élèves“. Les parents d’élèves ont aussi organisé un rassemblement ce soir, en hommage au principal décédé, devant le collège Laplace. Sous la pluie, une trentaine de personnes, venant d’apprendre la nouvelle, sont venus spontanément se recueillir ou déposer des fleurs devant la grille d’entrée du collège. Une dizaine de collégiens étaient présents, dont Yanis et Ethan : “C’était notre principal, on l’aimait bien. Quand on a appris ça, ça nous a fait un choc, on a toujours du mal à réaliser, mais on voulait être là pour lui rendre hommage”.Des habitants de Lisieux déposent des roses devant le collège après la mort du principal

Des habitants de Lisieux déposent des roses devant le collège après la mort du principal © Radio France – Léa Dubost

Florence fait partie des parents d’élèves ayant organisé ce rassemblement. “On a reçu de nombreux messages sur Internet d’enfants qui étaient très tristes. On s’est dit qu’il fallait faire quelque chose rapidement, pour leur permettre de rendre hommage à leur principal. Un principal toujours accessible, à l’écoute. Ça fait mal au cœur, on pense évidemment à sa famille”, commente la maman d’élève. “C’était une personne dévouée, très investie, à l’écoute. C’était un principal comme on aimerait avoir partout, poursuit Linda, directrice d’une école à Courtonne-la-Meurdrac, qui travaillait régulièrement avec le principal de ce collège à Lisieux.

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *