Laeticia Hallyday ne prévoit pas de revenir en France : le souhait de Johnny qui lui était cher

Laeticia Hallyday ne serait pas aussi riche que ce que pense le public. La veuve de Johnny Hallyday, qui doit payer les lourdes dettes de ce dernier, s’est confiée sur les promesses qu’elle avait faites à son défunt mari.

Après sa mort, Johnny Hallyday a laissé un beau patrimoine, mais également beaucoup de dettes. Selon Paris Match, le Taulier aurait laissé une dette fiscale de 34 millions d’euros, une somme que sa veuve devra régler toute seule. Laeticia Hallyday aurait donc hérité des maisons, mais aussi des dettes.

LAETICIA HALLYDAY SUR SON COMBAT CONTRE LE FISC

Pendant deux ans, Laeticia Hallyday a dû faire face aux attaques des deux aînés de Johnny, David Hallyday et Laura Smet quant à l’héritage du chanteur. En effet, David et Laura ont traîné l’affaire en justice, avant de finalement trouver un accord. Laura Smet avait refusé de se confier à ce sujet en raison d’un contrat de confidentialité, mais Laeticia Hallyday a finalement dévoilé les contours de leur arrangement dans les colonnes de Paris Match.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday)

Alors que David Hallyday s’était retiré de l’affaire liée à l’héritage, Laura Smet, quant à elle, aurait finalement perçu “quelques millions d’euros et des objets symboliques ayant appartenu à son père”. Ceci semblerait être un arrangement avantageux pour la comédienne, car elle n’aura pas à contribuer au paiement des dettes de son papa.

En 2020, Laeticia Hallyday évoquait déjà cette dette colossale, précisant qu’elle accepte de la régler dans son intégralité. Alors, le sujet a été remis sur la table afin de savoir si la maman de Jade et Joy a finalement pu s’acquitter des 34 millions d’euros, et ce n’est malheureusement pas le cas à cause de désaccords avec le fisc.

“Nous sommes en désaccord avec le fisc français, qui me réclame des impôts dont nous nous étions acquittés avec Johnny dans l’Etat de Californie, qui est loin d’être un paradis fiscal.”

LAETICIA VEND LA MAISON FAMILIALE

Afin de se rassurer de pouvoir éponger toutes les dettes de son mari, Laeticia Hallyday a bien l’intention de poursuivre toutes les activités possibles en utilisant le nom de Johnny. Qu’il s’agisse de concerts, de la vente d’objets ayant appartenu à la star ou encore de la vente de certains biens immobiliers, la maman de Jade et Joy ne compte pas se laisser abattre.

D’ailleurs, après la villa de Pacific Palisades, Laeticia Hallyday a conclu la vente de la maison familiale de Marnes-la-Coquette, demeure dans laquelle le Taulier a vécu ses derniers mois. Il s’agit d’une belle villa de 5 000 mètres carrés de jardin, 900 mètres carrés habitables, une piscine et un court de tennis.

Malgré le montant de 15 millions qui avait été demandé au départ, la maison a finalement été vendue à 10 millions d’euros. Cette belle somme devrait permettre de réduire le poids qui se trouve sur Laeticia depuis la mort du rockeur.

LA MISSION CONFIÉE À LAETICIA HALLYDAY

Depuis la mort de l’idole des jeunes, Laeticia Hallyday a tenu à respecter la promesse faite à l’amour de sa vie : celle de demeurer la gardienne du temple. La belle blonde est restée vivre aux États-Unis, car elle l’avait promis à son défunt mari. Ils ont construit leurs vies au pays de l’oncle Sam, les enfants Jade et Joy s’y plaisent et “n’ont pas du tout envie de retourner en Europe”, même si elle avoue qu’ils apprécient de revenir en France de temps en temps.

Laeticia, qui a retrouvé l’amour dans les bras de Jalil Lespert, a tenu à préciser que la décision de rester aux États-Unis est surtout motivée par le fait d’y avoir créé de nombreux souvenirs avec Johnny, et changer de pays serait comme de s’éloigner de ces souvenirs.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday)

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *