Var : un jeune père de 35 ans décède dans un accident de structure gonflable au parc Wonderland

Ce dimanche 30 juillet, une structure gonflable du parc Wonderland situé à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, dans le Var, s’est envolée, emportant avec elle un père et sa fille. D’après le maire de la commune, le père n’a pas survécu.

Des nouvelles dramatiques. Ce dimanche 30 juillet, aux alentours de 15 heures, une structure gonflable du parc Wonderland, à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, dans le Var, s’est envolée alors qu’un père de 35 ans et sa fille, âgée de trois ans et demi, se trouvaient dessus. Les deux occupants ont donc été emportés à cause de fortes rafales de vent. Selon Météo-France, le vent soufflait à environ 55km/h dans cette partie du Val au moment de l’accident

La petite fille de 3 ans et demi entre la vie et la mort

Selon les dernières informations de BFMTV, la petite fille de 3 ans et demi est toujours dans un état critique, 24 heures après l’accident. Elle est actuellementhospitalisée en état d’urgence absolue à l’hôpital de la Timone à Marseille.

Son pronostic vital est engagé.

Le père a succombé à ses blessures

Après l’accident, les secours se sont rapidement rendus sur place. Au total, 8 véhicules et 22 sapeurs-pompiers sont intervenus alors que la structure gonflable s’était “retrouvée à une cinquantaine de mètres plus loin, dans le champ à proximité duquel elle se trouvait”, a expliqué Fabrice Bernard, le commandant des opérations auprès de BFM TV. Lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, le jeune père et sa fille étaient tous les deux en arrêt cardiorespiratoire. Après avoir été réanimés par les sapeurs-pompiers, ils ont été transportés par hélicoptère, en urgence absolue, dans deux hôpitaux marseillais.

Malheureusement, c’est dans la nuit de ce dimanche 30 juillet à ce lundi 31 juillet que le maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Alain Decanis a annoncé le décès du père de famille sur Facebook. “C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris tard dans la soirée que le papa n’avait pas survécu”, a-t-il écrit, en expliquant qu’il s’était rendu immédiatement sur place le jour du drame et qu’il avait espéré un “dénouement positif”, malgré la gravité de la situation. L’édile a également expliqué que s’il avait refusé de s’exprimer plus tôt, c’était “par décence vis-à-vis des victimes de ce drame”.

Une enquête est en cours

Je tiens à présenter mes plus sincères condoléances à la maman présente sur les lieux, qui a fait preuve d’un courage remarquable, ainsi qu’à tous les membres de la famille. Toutes mes pensées vont ce soir vers eux”, a-t-il également ajouté, avant de préciser qu’une enquête était “en cours” pour déterminer les circonstances de ce drame et savoir comment la structure a pu se décrocher. “Comment un parc aquatique que l’on avait accepté sur le territoire communal pour apporter de la joie, du bonheur à des enfants a-t-il pu se transformer en un engin de mort qui a terrassé toute une famille ?”, s’est-il demandé.

L’enquête devrait donc aider à éclaircir certaines zones d’ombres. De son côté, le parc aquatique a indiqué sa fermeture “pendant deux jours en solidarité pour les victimes et les familles”.

Sources utilisées :

Facebook Alain Decanis

BFM TV

Météo-France

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *