VIDÉO – Mort de Leslie et Kevin : “Un véritable massacre, Leslie a dû souffrir”

Qu’est-il arrivé à Leslie et Kevin la nuit de leur disparition ? Depuis la découverte des corps du jeune couple en Charente-Maritime, cinq hommes ont été mis en examen. Les parents de Leslie Hoorelbeke ont eu accès à une partie du dossier d’enquête et ils témoignent ce jeudi sur France Bleu.

Leslie Hoorelbeke avait 22 ans et Kevin Trompat, 21 ans. Leurs corps ont été retrouvés début mars en Charente-Maritime après plusieurs mois d’enquête et d’inquiétude pour leurs proches. Les deux jeunes avaient disparu après une soirée fin novembre 2022 à Prahecq, dans les Deux-Sèvres. Cinq hommes, dont un proche du couple, Tom, ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Les motifs de mise en examen ne sont pas les mêmes pour ces cinq hommes, mais il s’agit d’assassinats, de modification de l’état des lieux d’un crime, d’enlèvement et de séquestration ou de recel de cadavre. Plus l’enquête avance et plus les parents des deux jeunes découvrent l’horreur du piège dans lequel sont tombés leurs enfants. Le journal Le Parisien a publié ce mercredi les détails de cette nuit de cauchemar. Le père et la belle-mère de Leslie Hoorelbeke ont choisi de témoigner sur France Bleu La Rochelle ce jeudi.

Patrick Hoorlebeke et Emilie Cardré, le père et la belle-mère de Leslie
Patrick Hoorlebeke et Emilie Cardré, le père et la belle-mère de Leslie © Radio France – Eric Le Bihan

“Un véritable massacre, Leslie a dû souffrir”

En se constituant parties civiles, Émilie Cardré et Patrick Hoorelbeke ont eu accès à distance à une partie des éléments du dossier d’instruction par le biais du cabinet de leur avocat parisien en début de semaine. Mais ils ont lu avec effroi dans les colonnes du Parisien le scénario du guet-apens et le rôle des cinq protagonistes à travers leurs témoignages parfois contradictoires lors de leur garde à vue. Au-delà de l’acharnement haineux sur le jeune couple, il se dégage que l’étau se resserre sur un personnage : Tom T. Aux dires de ses complices, il est l’instigateur du piège macabre échafaudé pour tuer les jeunes amants à son domicile de Prahecq. Mis en examen pour “enlèvement et séquestration non suivis d’une libération volontaire”, il est désormais visé par un réquisitoire supplétif pour “assassinats”.

Le père et la belle-mère de Leslie savaient pertinemment que cet accès partiel au dossier serait un passage compliqué, mais pas à ce point-là. Patrick intériorise, Émilie peine à retenir ses larmes. “C’est un coup de massue, c’est un véritable massacre, Leslie a dû souffrirOn n’éprouve même plus de la colère, c’est de la rage. On est en enfer, en fait. On ne peut plus se raccrocher à quelque chose. Elle est morte, elle a souffert, il ne peut pas y avoir pire. Il ne faut pas avoir un cerveau normalement constitué pour pouvoir faire des horreurs pareilles. Ils avaient bien prévu leur coup, ils ont acheté un marteau.” Les parents confirment aussi l’achat de white-spirit, de chaux et de Bluestar pour détecter les traces de sang dont la maison de l’horreur a été maculée.

Un mur de fleurs en mémoire de Leslie
Un mur de fleurs en mémoire de Leslie © Radio France – Eric Le Bihan

Stupéfiants, dettes d’argent et jalousie

Dans leur quête de vérité, Patrick et Émilie veulent connaitre l’implication de chacun. Tom est l’instigateur de tout, il a préparé tout ça, fulmine le père de Leslie. “C’est lui qui a contacté les gens, et qui a donné le coup fatal à Leslie aussi”. Émilie tempère à peine. “Pour l’instant, ils se contredisent un peu, on attend avec impatience la version des deux derniers mis en examen (Mickaël Z. et Stevan M.) pour voir, mais le fait que Nathan B. ne se couvre pas de ce qu’il a fait lui-même, j’ai plus tendance à croire ses dires, que la personne (Tom) qui dit ‘je n’ai rien vu, je n’ai rien fait’”.

Si un scénario se dégage, Les parents de Leslie Hoorelbeke tentent aussi de comprendre pourquoi tant de haine. Un cocktail explosif de trafic de stupéfiants, de dettes d’argent, de jalousie envers Kevin et de haine décuplée par une déception sentimentale“Tom se sentait rabaissé par rapport à Kevin, il s’est senti spolié par rapport à Leslie”, tente de comprendre Émilie, “je pense qu’une rage lui est montée, en plus d’une dette qu’il ne pouvait pas rembourser, qui a fini de faire le combo explosif”.

“Ce n’est que le début de ce qu’on va affronter”

La famille de la jeune auto-entrepreneuse charentaise-maritime se prépare comme elle peut à vivre un marathon émotionnel avant un futur procès d’assises. Peut-être deux ans ? Une éternité, sachant que les six mois qui viennent de passer ont déjà été insupportables à vivre. “Ce n’est que le début, une petite partie de l’iceberg qu’on va affronter”, se prépare Patrick Hoorelbeke.

Seule lueur d’espoir dans cet océan de chagrin, Onyx, le fidèle compagnon de Leslie, n’aurait pas été tué (malgré une tentative d’empoisonnement), selon les dires de Nathan en garde à vue. Tom l’aurait missionné pour l’achever avec le fusil de chasse de Kevin, mais il aurait renoncé et abandonné le chien vivant quelque part en Dordogne“Oui, il pourrait être vivant, on continue de chercher, mais on n’en a aucune certitude, ça ne reste que du déclaratif”. Une dernière question avant de quitter leur corps de ferme à Thairé. Qu’auriez-vous à dire à Tom et ses complices, si vous l’aviez en face de vous ? “Que la justice fasse son boulot. On va faire en sorte qu’ils souffrent et qu’ils pourrissent le plus longtemps possible en prison.

Entretien réalisé avec Hippolyte Gohaud.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *