VIDÉO – “C’est notre maison roulante” : une famille du Nord-Mayenne vit dans un car scolaire aménagé

Martial Chatelin vit dans un logement insolite dans le Nord-Mayenne : ce père de famille a aménagé un car scolaire de 30 mètres carrés à Lignières-Orgères. Le véhicule de 12 mètres de long est installé depuis trois mois sur un terrain du village.

Une maison insolite vient de voir le jour à Lignières-Orgères dans le Nord-Mayenne : un Mayennais et ses trois enfants vivent dans un car scolaire aménagé de 12 mètres de long. “C’est notre maison roulante“, se réjouit Martial Chatelin. Le père de famille a acheté à la commune un terrain d’1,6 hectare pour y installer son véhicule de 30 mètres carrés. Ce père de famille a en fait décidé de changer de vie après une séparation.

“Notre vie tient dans 30 mètres carrés”

Martial Chatelin vit dans cet ancien car scolaire en permanence et une semaine sur deux avec ses trois enfants. “C’est trop bien, on peut aller partout. On va visiter d’autres endroits, d’autres pays“, sourit Ruben, 9 ans. Le car est totalement autonome : il y a l’eau courante grâce à un stockage de 500 litres dans le véhicule et il y a également l’électricité à bord. “Je n’ai pas de raccordement électrique, mais avec ma capacité en batterie, ça me permet de pouvoir sortir 3.000 watts”, explique le père de famille. Les batteries du car sont rechargées grâce à des panneaux solaires posés sur le toit.

Le car scolaire aménagé possède tous les équipements que l’on retrouve dans une maison traditionnelle : un évier, un plan de travail pour la cuisine, un frigo, un salon avec une télévision, une petite salle de bain et des toilettes sèches.

Martial Chatelin touche le chômage pour l’instant après un licenciement. Le quadragénaire ne compte pas retrouver un emploi, car il vit avec le strict minimum. “Nous, notre vie, elle tient dans 30 mètres carrés”, affirme-t-il. “En ayant ce mode de vie-là, les charges diminuent considérablement. Moins il y a de besoins, moins il y a besoin de rentrées d’argent. Donc moi, je tends vers ça”, décrit Martial Chatelin. Ce mode de vie lui permet plus de libertés, il se sentait “oppressé” dans une maison. Il décrit son quotidien sur son compte Instagram et sur une chaîne YouTube.

Cet été, le père de famille va partir avec ses enfants en Slovaquie à bord de leur maison roulante. Chaque année, le car parcourt entre 15.000 à 20.000 kilomètres.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *