Ari Boulogne, qui se disait le fils d’Alain Delon, retrouvé mort à Paris

Ari Boulogne, 60 ans, a été retrouvé mort dans la nuit de vendredi à samedi à Paris. Celui qui se revendiquait comme le fils d’Alain Delon a été découvert chez lui, dans le 15e arrondissement. Une personne a été placée en garde à vue, une enquête est en cours.

Ari Boulogne, qui se présentait comme le fils d'Alain Delon, a été retrouvé mort.
Ari Boulogne, qui se présentait comme le fils d’Alain Delon, a été retrouvé mort. © Maxppp – Sébastien Botella

Une enquête est ouverte après la mort d’Ari Boulogne, photographe âgé de 60 ans. Son corps sans vie a été retrouvé chez lui, dans son appartement du 15e arrondissement de Paris, dans la nuit de vendredi à samedi. Une information révélée par Le Parisien. L’homme, fils de la chanteuse du groupe The Velvet Underground Nico, se revendiquait comme l’enfant d’Alain Delon. Le célèbre acteur français a lui toujours nié.

Enquête ouverte, une personne en garde à vue

Une personne, qui serait la compagne d’Ari Boulogne selon Le Parisien, a été placée en garde à vue pour non-assistance à personne en danger. Selon le parquet, cité par Le Parisien, cette décision a été prise pour “éclaircir les circonstances dans lesquelles a pu survenir le décès de la victime, qui était hémiplégique“.

Né le 11 août 1962, Ari Boulogne a été en grande partie élevé par la mère d’Alain Delon, Édith Boulogne, qui l’a adopté officiellement avec son mari. Il a ensuite rejoint sa mère et a plongé dans la drogue. Après la mort de Nico en 1988, il a fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique et cures de désintoxication.

Le photographe, papa d’un fils, avait déposé une demande en reconnaissance de paternité, mais elle a été refusée en 2001. La cour d’appel d’Orléans s’est en effet déclarée “territorialement incompétente”, Alain Delon vivant en Suisse même s’il possédait une maison dans le Loiret. Un pourvoi en cassation était en cours. Mais la procédure “va s’arrêter et le dossier va se refermer. Alain Delon avait contesté cette paternité de façon constante“, a précisé à l’AFP l’avocat de la star du cinéma, Me Christophe Ayela.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *