Madonna “ramenée d’entre les morts” : comment la chanteuse a été sauvée de son infection ?

Le samedi 24 juin dernier, Madonna avait été hospitalisée en soins intensifs après avoir développé une grave infection bactérienne. Le site Radar Online a révélé comment la chanteuse a été sauvée.

Madonna a récemment connu de graves problèmes de santé. Le 28 juin dernier, son manager, Guy Oseary, avait déclaré que la chanteuse avait dû être hospitalisée après avoir été retrouvée inconsciente à son domicile.

Madonna ne ferait pas attention à sa santé

Dans un communiqué publié sur Instagram, il avait alors annoncé : “Le samedi 24 juin, Madonna a développé une grave infection bactérienne qui a conduit à un séjour de plusieurs jours aux soins intensifs.” Ce dernier avait ensuite poursuivi en expliquant que l’état de santé de Madonna s’améliorait et qu’elle était “toujours sous surveillance médicale”. Selon plusieurs médias américains, l’artiste avait été intubée une nuit entière.

Depuis la chanteuse a pu rentrer chez elle où elle essaie de se rétablir. D’un côté, certaines sources proches de Madonna ont révélé qu’elle ne faisait pas attention à sa santé et avait ignoré certains symptômes de la maladie pendant un bon moment. Alors que d’autres ont affirmé qu’elle prenait sa convalescence très au sérieux, entourée de ses six enfants. “C’est un travail en cours, mais elle se sent confiante et se sent mieux de jour en jour”, avait confié une source proche de la chanteuse.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Guy Oseary (@guyoseary)

Des détails troublants

Pourtant, Madonna semble chanceuse d’avoir été tirée d’affaire puisque selon le site Radar Online les choses auraient pu être bien pires. D’après le média, lorsque la chanteuse a été retrouvée inanimée par l’un de ses assistants à son domicile, ses deux filles, Estere et Stella, âgées de 10 ans étaient présentes sur les lieux. Ce jour-là, Madonna s’est vue administrer une injection de Narcan pour qu’elle soit “ramenée d’entre les morts. Ce traitement médical d’urgence, plus connu sous le nom de Naxolone, peut être utilisé en cas d’overdoseou de choc sceptique aigu. Un état que Madonna aurait connu.

Radar Online souligne toutefois que “rien n’indique que la chanteuse ait eu besoin de Narcan pour traiter les effets néfastes d’une quelconque consommation de drogue”. Après son administration à l’hôpital, le média explique également que les médecins auraient dit à la famille de Madonna de “s’attendre au pire. De son côté, le porte-parole de Madonna n’a fait aucun commentaire. Espérons que l’artiste pourra remonter sur scène pour entamer sa tournée mondiale intitulée Celebration World Tour qui devait débuter le mois prochain. Les nouvelles dates n’ont pas encore été communiquées.

Sources utilisées :

Radar Online

Instagram

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *