Patrick Poivre D’Arvor : sa femme Véronique est décédée à l’âge de 81 ans

Une triste nouvelle partagée ce vendredi 30 juin dans les colonnes du Figaro, Véronique Poivre D’arvor a perdu la vie samedi dernier, à l’âge de 81 ans.

Ce vendredi 30 juin 2023, le décès de Véronique Poivre D’Arvor, épouse du journaliste Patrick Poivre d’Arvor, est dévoilé dans les colonnes du Figaro par sa famille, y compris son mari. “Patrick, son époux, Dorothée, Arnaud, Morgane, ses enfants, Tiphaine, Solenn, Garance, ses enfants disparus, François, Gwénaëlle, Tristan, Maël, Jeremy, Joachim, Alexandre, Charles, Blanche, ses petits-enfants, Nino et Alba, ses arrière-petits-enfants, ont l’immense tristesse de faire part du décès de Véronique Poivre d’Arvor, survenu le 24 juin 2023 à Neuilly-sur-Seine“, peut-on lire dans les pages hommages du magazine.

Une histoire d’amour vivement critiquée

Si ses obsèques ont lieu “le 29 juin, à Trégastel (Côtes-d’Armor), où elle repose désormais.”, Patrick Poivre d’Arvor est en deuil de sa bien aimée. Leur rencontre n’est pas comme les autres. Lorsqu’ils se sont vus pour la première fois, l’institutrice avait 20 ans, ce dernier en avait 15. Mais Véronique Courcoux a eu le véritable coup de foudre en 1962, lorsque leurs regards se sont croisés en vacances dans la région bretonne. Malgré les nombreuses réticences de leurs familles respectives dues à leur différence d’âge, leur amour a résisté et s’est révélé au grand jour.

La jeune institutrice devient par la suite mère au foyer tandis que son compagnon se lance dans des études de journalisme avant de la demander en mariage en 1971, à Neuilly-sur-Seine. L’originaire de Reims décroche, par ailleurs, la même année son premier poste chez France Inter. Parmi les sept enfants que compte Patrick Poivre D’Arvor, le présentateur accusé de violences sexuelles en a eu quatre avec Véronique, dont elle s’occupait à plein temps : Dorothée, née en 1963, Arnaud, né en 1972, Solenn, née en 1975 et Morgane en 1981.

Les drames s’enchaînent dans famille Poivre d’Arvor

Bien que le samedi 24 juin 2023 marque le décès de Véronique Poivre d’Arvor, ce n’est pas le premier moment tragique auquel le présentateur de JT fait face. En 1974, leur troisième enfant Tiphaine succombe à la mort subite du nourrisson, tandis que Garance, la cinquième de la fratrie, naît sans vie en 1980. Quinze ans après, leur fille Solenn, en plein combat contre l’anorexie-boulimie, fait une tentative de suicide dans le métro parisien à seulement 19 ans.

La jeune femme succombera par la suite à ses blessures à l’hôpital. Cette dernière avait écrit une lettre d’adieux bouleversante : “Merci pour tout mais je n’aime pas la vie. Je veux être incinérée et gardée dans une petite boîte, mais pas jetée à la mer.” Leur fille repose depuis à Trégastel, désormais rejointe par sa mère Véronique, celle qui a toujours soutenu son mari dans l’ombre.

Source utilisée :Le Figaro

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *