Alpinisme : Sophie Lavaud devient la première Française à gravir les quatorze sommets de plus de 8000 mètres

Sophie Lavaud a gravi avec succès le mont Nanga Parbat, au Pakistan, ce lundi, a annoncé son équipe, devevant au passage la première française à avoir atteint le sommet des quatorze montagnes de plus de 8.000 mètres.

Elle restera dans l’histoire comme la première Française, homme comme femme, à avoir atteint le sommet des quatorze plus hautes montagnes du monde, celles de plus de 8.000 mètres. À 55 ans, l’alpiniste Sophie Lavaud a gravi avec succès ce lundi le mont Nanga Parbat, au Pakistan, surnommée “la montagne tueuse”, a annoncé son équipe.

“L’équipe entière de notre expédition a réussi à grimper le Mont Nanga Parbat, qui s’élève à 8.126 mètres”, a indiqué sur les réseaux sociaux l’opérateur Chhang Dawa Sherpa, en charge de l’ascension. L’expédition, composée de vingt alpinistes chevronnés, a atteint le sommet à 9 heures 15 du matin heure locale, après plus de douze heures d’ascension dans des conditions difficiles. Le groupe a ensuite fait halte au camp 3 du Nanga Parbart, à 6.750 mètres d’altitude, pour passer la nuit avant de redescendre au camp de base, où ils sont attendus demain.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Chhang Dawa Sherpa (@14dawa)

Le Nanga Parbat était la dernière montagne de plus de 8.000 mètres qui manquait au tableau de chasse de Sophie Lavaud, à la triple nationalité française, suisse et canadienne, née à Lausanne et ayant grandi à Argentière en Haute-Savoie. L’alpiniste, qui n’est pas une athlète professionnelle et a commencé cette discipline à 30 ans passés, avait entamé ce projet hors du commun par l’ascension en 2012 du Cho Oyu, un sommet tibétain situé à 8.188 mètres d’altitude, avant de grimper l’Everest en 2014 ou encore l’Annapurna en 2019, le tout sans faire de mystère autour de l’usage d’oxygène, “si le besoin s’en ressent”.

C’est en 2004, lors d’une ascension du Mont Blanc, que la Française se découvre une passion pour l’alpinisme. Celle qui est alors responsable commerciale et marketing dans l’hôtellerie de luxe, puis dans les cosmétiques, organise son temps en fonction de ses ascensions. Elle finit par se consacrer à 100% à son projet en démissionnant de son emploi en 2015. “Mon moteur n’est ni la performance ni la quête d’exploit”, avait affirmé à l’AFP Sophie Lavaud depuis le camp de base du Nanga Parbat, mais “l’amour de l’aventure”.

Dans le monde, en plus d’être la première Française à accomplir cet exploit, elle fait désormais partie du cercle très fermé des trois femmes alpinistes à avoir complété ce grand chelem, avec la Chinoise Dong-Hong Juan le 26 avril 2023, suivie de la Norvégienne Kristin Harila le 3 mai 2023, selon les nouveaux critères établis par le géographe Eberhard Jurgalski.

“J’ai du mal à y croire”

“Plus je grimpe ces grandes montagnes et plus je me rends compte que l’on n’est rien face à l’immensité de l’Himalaya, avait-elle expliqué à l’AFP quelques jours avant de se lancer dans l’ascension du Nanga Parbat. “Le Nanga Parbat a une saveur particulière, car si j’atteins le sommet, ce grand projet initié il y a 11 ans se réalisera ! J’ai du mal à y croire”, avait-elle ajouté.

Au sein de l’expédition se trouvait également la célèbre alpiniste norvégienne Kristin Harila, qui cherche elle à gravir les 14 plus hauts sommets de la planète (de plus de 8 000 m), en moins de six mois. Elle entend ainsi faire mieux que le Britannique d’origine népalaise Nirmal Purja, qui détient depuis 2019 le record de vitesse, de six mois et six jours.

La chronologie des ascensions de Sophie Lavaud :

  • 2012 : Shishapangma, sommet central (8013 m, Tibet) et Cho Oyu (8188 m, Tibet)
  • 2014 : Everest (8850 m, Tibet)
  • 2015 : Gasherbrum II (8035 m, Pakistan)
  • 2016 : Makalu (8485 m, Népal)
  • 2017 : Broad Peak (8051 m, Pakistan) et Manaslu antécime (8163 m, Népal)
  • 2018 : K2 (8611 m, Pakistan)
  • 2019 : Annapurna I (8091 m, Népal), Kangchenjunga (8586 m, Népal) et Gasherbrum I (8068 m, Pakistan)
  • 2021 : Dhaulagiri (8167 m, Népal)
  • 2022 : Lhotse (8516 m, Népal) et Manaslu (8163 m, Népal)
  • 2023 : Shishapangma (8027 m, Tibet) et Nanga Parbat (8126 m, Pakistan)

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *